ALEXANDRE FINIT TROISIÈME DE LA DORDOGNE INTÉGRALE, COURSE DE 350 KILOMÈTRES, EN STAND UP PADDLE GONFLABLE ITIWIT RACE 14'

dordogne-integrale-350-itiwit-stand-up-paddle-gonflable-race-14-alex-solo

"Pour la 3ème année consécutive, j’ai participé à la Dordogne intégrale. Mais cette année, le format de course a évolué car ce ne sont plus 130 kilomètres sur une journée mais 350 en 3 jours en partant toujours d’Argentat jusqu'à la ville de Blaye soit quasiment l’Océan Atlantique.

Les 3 jours de course se sont faits en autonomie totale, avec un accompagnateur obligatoire pour chaque participant afin de gérer les ravitaillements et les bivouacs au bord de la Dordogne. J'étais donc accompagné par mon père et nous avons utilisé un camping-car loué pour l'occasion.

On ne sait jamais dans quoi on se lance lorsque l’on s’inscrit sur ce type d’événement. Mais connaissant la première partie du parcours et sachant mon attirance pour les efforts "longue distance", j’avais beaucoup de chance de ne pas être déçu...et ce fut le cas, quelle aventure !"

dordogne-integrale-350-itiwit-affiche

#1 D'abord une bonne préparation physique

Janvier 2019, mon inscription à la DI350 est validée.

Coté matériel, j’ai la chance d’avoir eu un des tous premiers exemplaires du nouveau stand up paddle Itiwit gonflable Race 14"x25. Je connais la rigidité et la vitesse de cette planche pour avoir utilisé un proto sur le "sup 11 citu tour" en Hollande pendant 220 kilomètres. J’ai envie de la pousser un peu plus loin afin de voir ce qu’elle a dans le ventre. La pagaie est vite choisie. Depuis que j’utilise la pagaie Itiwit carbone 900 réglable, je n’ai plus de tendinite ni de cloque.

Mon frère, entraîneur de triathlon, me concocte un plan d'entraînement afin de me préparer physiquement. Le début de la préparation est assez compliqué. Ce n'est pas évident de réussir à placer de longs entraînements lorsque l’on travaille en magasin à Decathlon Calais. 

J’opte assez vite pour des entraînements plus courts mais qualitatifs. Entre 1 heure et 2 heures 3 fois par semaine avant le travail ou dans l’heure du midi, la planche constamment dans le coffre. J’investis même dans la pompe hp triple action Itiwit pour gonfler plus vite mon stand up paddle Itiwit Race 14' pour être encore plus vite sur l’eau.

Les semaines se suivent, ponctuées de séances sur l’eau, de renforcement, de VTT ou encore de course à pied.

#2 Il va falloir naviguer de nuit et s'alimenter pendant 3 jours

dordogne-integrale-350-itiwit-stand-up-paddle-gonflable-race-14-alex-camping-car

J'avais déjà expérimenté un système de lumière lors du "11 city tour" en Hollande. Je savais déjà que le bon compromis, c’était la lampe déportée sur l'avant du sup. J'ai fais un montage avec des fixations de caméra embarquée sur lesquelles je suis venu fixer ma lampe (rockrider vio 900) avec la batterie.

Pour l'alimentation et l'hydratation sur l'eau, j'ai trouvé le bon compromis. Je buvais environ toutes les 30 minutes une gorgée d'Isostar ainsi que plusieurs gorgées d'un mélange Glutamine et acides aminés pour reconstruire et une gorgée de St Yorre. Pour la nutrition, je mangeais environ 1 à 2 barres par heure (pâte amande, barre de céréales, pâte de fruit). En cas de fringale, j'avais toujours avec moi une mini canette de coca ainsi qu'une barre hyper protéinée. Je me suis arrêté toutes les 6 heures environ pour faire le plein et manger du solide préparé par mon père (pâtes, thon,  œufs, croque monsieur etc..).

J’apprécie particulièrement la semaine avant la course. La préparation est minutieuse. J’aime étaler tout le matériel afin de préparer au millimètre en me projetant dans toutes les situations que je vais rencontrer. Coté nutrition et hydratation, ce sera Aptonia, le textile un mélange de Kalenji, Olaian et Itiwit. J’ai testé le nouveau gilet Itiwit 50N Pocket sur une longue sortie (obligatoire pour la course) et je le valide :  les nombreuses poches, la poche à eau, pas de gène à la rame, parfait pour ramer avec pendant 3 jours !

La planche de Race 14' n'a pas de filet sur l'avant donc j'ai rajouté un filet extensible sur le devant du SUP pour y glisser mes barres de céréales.

dordogne-integrale-350-itiwit-stand-up-paddle-gonflable-race-14-alex-double

#3 La première journée est la plus longue

J-2 :  accompagné de mon père, nous nous mettons en route pour la course. Après avoir récupéré un camping-car sur la route nous arrivons sur le lieu du départ. Une fois le dossard récupéré, je retrouve l’équipe Itiwit sur le campement mais le temps passe vite et il faut prendre des heures de sommeil d’avance.

Vendredi 19 avril, Argentat, 7h00 :  c’est parti, le premier frisson du départ. Il s’agit de se caler sur un rythme et ne pas griller trop d’énergie. Je me suis fixé l’objectif d’atteindre Mauzac au Km 176 avant ce soir minuit. La journée se passe bien et je m'arrête environ toutes les 6 heures pour m’alimenter en solide (pâtes, sandwich etc..). J’ai l’impression d’être en forme, je bats même mon record de l’an dernier au km 130 avec plus de 20 minutes d’avance. Je suis dans le coup et j’avance à la même vitesse et même plus vite que de nombreux concurrents en rigide 14’ et plus, c’est bon signe !

23h30 :  Contrat rempli, je suis à Mauzac ! Sortie de l'eau obligatoire car impossible de naviguer sur la Dordogne entre Mauzac et Bergerac à cause des barrages. Rendez-vous sur un camping sauvage au bord de l'eau 30 kilomètres plus loin et dodo. Je repartirai à 6 heures demain matin.

dordogne-integrale-350-itiwit-stand-up-paddle-gonflable-race-14-alex-draft

#3 Deuxième jour face à un mascaret

La deuxième journée s’annonce intense. Je sais maintenant que je suis bien placé mais je sais également que nous allons prendre le mascaret de face. C’est un peu somnolent que je pars à 6 heures du matin, puis je trouve mon rythme petit à petit. J’arrive à remonter quelques concurrents avec qui je partage des tronçons de parcours.

Un peu avant Cubzac, ce que tout le monde redoute arrive droit sur moi, le mascaret ! Quelle puissance, quasi impossible de ramer face au courant, je décide sagement de rejoindre les autres concurrents au bord de l’eau. Nous sommes 4 et il y a une place à jouer sur le podium. On discute et finalement je décide de repartir face au courant en longeant les bords.

J’y vais un peu à l'aveugle en faisant confiance au nez de ma planche pour écarter toutes les branches qui arrive droit sur moi. C'est pratique d'avoir un sup gonflable avec un nez semi-rigide, je ne risque pas de casser ! J’avance doucement mais surement. Je m'efforce de rester collé au bord, ça va passer, je vais réussir à rejoindre Cubzac.

J’arrive à Cubzac à 19h45, j’ai encore la possibilité de ramer 1 heure 15 mais je sais que je suis talonné de près. Je décide de continuer encore un peu pour ne pas perdre mon avance.

Vers 20h30, je rejoins le port de Plagne où je m'arrête pour la nuit. Mon père m’annonce que je suis maintenant 3ème et que j’ai environ 30 minutes d’avance sur le 4ème. Il reste 25 kilomètres, j’ai fais mes calculs, ça devrait passer...

dordogne-integrale-350-itiwit-stand-up-paddle-gonflable-race-14-alex-podium

#4 C'est l'arrivée, je suis sur podium !

Une bonne nuit de sommeil et c’est reparti dès 6h30 face au mascaret à nouveau. J’ai la chance de partager la route avec la deuxième équipe SUP en relais, nous luttons contre le courant en jouant avec la berge pour être protégés. 3h30 plus tard, c’est l’arrivée !

On est tous accueillis comme des héros par l'organisation et les accompagnateurs. Je tombe dans les bras de mon père. Quel plaisir d’achever ce type d’aventure entouré des proches et des passionnés des sports de pagaies.

J’arrive à me classer 3ème SUP SOLO en 34h13 sur la plus longue course d'Europe avec une planche de série gonflable. C’est énorme et ça prouve tout le potentiel de ce sup gonflable Itiwit 14' qui n’a rien à envier aux autres modèles. La planche a déstabilisé plus d’un concurrent sur l’eau et je dois avouer que j’y ai pris goût et ça m’a même donné encore plus l’envie de performer !

Un grand merci à l'organisation de cette course de dingues et en particulier à Philippe le boss de la Dordogne Intégrale qui va passer la main après une épreuve incroyable."

Alexandre Heneman

Le départ de la course à Argentat

DÉCOUVREZ D'AUTRES AVENTURES EN STAND UP PADDLES GONFLABLES

itiwit-viking-beach-race-sup-gonflable-race-14
PREMIÈRE COURSE AVEC LE STAND UP PADDLE RACE 14 GONFLABLE ITIWIT

Vincent a participé à sa première course avec le nouveau stand up paddle (sup) race 14' gonflable Itiwit lors de la première étape de la Viking Beach Race Cup

descente-du-nil-en-stand-up-paddle-gonflable-itiwit-12'6
DESCENTE DU NIL EN STAND UP PADDLE GONFLABLE

Jean Baptiste a descendu le Nil sur son stand up paddle gonflable Itiwit 12'6x29, il raconte son aventure magique sur l'eau en Egypte.

Aleaxandre
220 KILOMÈTRES EN 31 HEURES EN STAND UP PADDLE RACE GONFLABLE 

Alex, de Decathlon Hautmont a participé au Sup 11 City Tour de Hollande et a parcouru 220 kilomètres en 31 heures sur un stand up paddle 14' race gonflable Itiwit.

traversee-de-la-france-en-stand-up-paddle-gonflable-itiwit
TRAVERSÉE DE LA FRANCE SUR UN STAND UP PADDLE GONFLABLE

Claude, 55 ans, pratiquant de Stand-up paddle depuis plusieurs années a eu un rêve fou :  être le premier à traverser la France sur une stand up paddle du Nord au Sud.

HAUT DE PAGE