FR
FR

retour aux sources ! 

"Clairement surpris par le PACKRAFT 500 : un bateau gonflable conçu pour partir à l’aventure avec son poids très léger puisqu’il fait 3,8kg (avec son sac). C’est un réel atout surtout si on envisage de prendre l’avion avec, de voyager en vélo (des accroches facilitent l’attache au guidon) ou en randonnée avec le packraft dans le sac."

Descente de La Lesse en Stand Up Paddle compact

Les communautés autochtones du sud du Chili ont une croyance ancestrale qui définit la façon de vivre et
cohabiter avec la nature. Pour eux la rivière est un être vivant, on ne doit donc pas empêcher son libre
mouvement en descente de la montagne vers la mer. On doit seulement se limiter à la suivre en
contournant ses formes et ses états d’âme, tout en respectant son droit de vivre et son choix de parcours.
Une danse complice entre l'être humain et la nature que la pratique du kayak nous permet de réaliser
poétiquement.

comment tout a commencé

Je suis chilien et j’habite en France depuis presque 5 ans. Professeur de sport dans la nature au Chili, je pratique plusieurs sports en plein air dont le kayak de mer et de rivière (niveau intermédiaire) depuis plus de 10 ans.
Au Chili, comme terrain de jeu, nous avons d'un côté la mer du pacifique et de l'autre les montagnes, volcans, lacs et rivières. Depuis mon arrivée en France, je n’étais pas encore revenu sur les terres où je suis né et pourtant l’envie grandissait en moi chaque jour, comme si la Patagonie et ses paysages sauvages me rappelaient. En début de cette nouvelle année, j’ai donc décidé de prendre mon sac, quelques vêtements et un nouveau compagnon d’aventure : le packraft Itiwit 500). Je voulais repartir pour vivre à nouveau des expériences uniques qui ont fait de moi un amoureux du sport en plein air et repartir pour vivre ce retour aux sources avec une touche d’aventure.
Ici je vous raconte mon parcours pour voyager en temps de COVID. L'ambition initiale de ce voyage (avec son adaptation face à ce contexte contraignant) et les sensations en testant le PACKRAFT 500 de ITIWIT dans l’un des plus impressionnant endroit sauvage au monde : la Patagonie.

Packraft en Patagonie

le voyage (en temps de covid)

Tout commence avec plusieurs tests COVID, le voyage est prévu pendant la 4eme vague en Europe. Tout se passe bien, je prends l’avion Paris - Santiago et une fois la bas, le bus vers Puerto Montt (ma destination finale) sans oublier de refaire un autre test COVID en entrant dans le pays. J’arrive à destination avec les narines décomplexées. Après avoir profité de moments de partage avec ma famille, quelques copains m'attendent déjà pour planifier notre petite aventure habituelle ; la descente du “Rio Puelo“ (rivière de niveau 1 à 4 selon la portion choisie). Activité planifiée pour 3 jours en organisant le déplacement en kayak, l’alimentation et du camping pour 2 nuits, l’occasion parfaite pour tester le packraft dans les parties de rivière choisies (niveaux 1 et 2). C’est là que l’aventure bifurque : deux jours avant notre échappée je commence à me sentir mal, douleur musculaire et de la toux. Ce jour, j'ai été testé positif au COVID et avec ça, un confinement imposé de 9 jours, ce qui a compromis toute possibilité de prendre la rivière comme prévu. Sans me décevoir, rapidement j'ai planifié une autre activité de test packraft en sortant du confinement. Cette fois-ci plus courte car il ne me reste plus que deux jours avant mon retour en France. Nous partons à une trentaine de kilomètres de Puerto Montt, là où se trouve le lac Llanquihue, le deuxième lac le plus grand du Chili, entouré par les volcans et qui nous offre des vues surprenantes.

Dans ce lac, existe un endroit caché (laguna la poza), éloigné de la vue des touristes et visiteurs, un endroit magique. Pour s’y rendre, il faut emprunter une rivière à l’écosystème très riche ; se faufiler entre les arbres et les plantes aquatiques. C’est dans cet endroit, au calme, et lors de ces derniers jours dans mon pays, que j’ai eu l'occasion de tester le packraft 500 de Itiwit pour mon grand bonheur !

Packraft en Patagonie
Packraft en Patagonie

les sensations après le test

Clairement surpris par le PACKRAFT 500 : un bateau gonflable conçu pour partir à l’aventure avec son poids très léger puisqu’il fait 3,8kg (avec son sac). C’est un réel atout surtout si on envisage de prendre l’avion avec, de voyager en vélo (des accroches facilitent l’attache au guidon) ou en randonnée avec le packraft dans le sac.

Maniable, rapide et facile à monter, il permet de naviguer dans des rivières peu profondes ou de traverser des marées et ce sans impacter l'environnement.
Étant conçu pour des rivières de niveau 1 ou 2, il ne comprend pas de jupe. Cependant cette non-étanchéité est à prendre en compte s’il fait froid et que l’on envisage de faire quelques heures avec. Rien que ne puisse solutionner un équipement adéquat comme une combinaison en néoprène. Un dernier point, son centre d'équilibre est un peu haut dû à son siège gonflable. Il ne faudrait donc pas envisager une descente de rivière d’un niveau plus élevé que celle pour laquelle il est conçu.

Packraft en Patagonie

Voyage sportif en Patagonie. Comment se préparer?

Comme je vous l’ai déjà mentionné auparavant, je me suis lancé dans ce voyage avec peu de préparation, car la plupart de mon matériel est déjà au Chili. Cependant, pour ceux et celles qui souhaitent faire ce voyage afin de se faire plaisir en packraft, en kayak et même pour toutes autres aventures sportives en Patagonie, voici quelques conseils :
Avant tout, pensez à planifier ce voyage lors des beaux jours chilien ; c'est-à-dire au printemps ou en été, donc d'octobre à mars. Les rivières s'accroissent avec la fonte des glaces ce qui rend les descentes plus techniques certes, mais procurent plus de sensations et engendrent moins de risques liés aux impacts avec les roches. Aux beaux jours, les offres de transports, de tourisme en général revivent car le reste de l’année les conditions climatiques sont telles qu’il est difficile de profiter des sports en plein air (sauf si vous venez justement cherchez ces conditions extrêmes).
Prévoir un équipement de pluie car oui, même en été il est fort possible de prendre de la pluie pendant plusieurs jours d'affilée. Des sacs étanches, des chaussures et vestes de pluie et des serviettes de séchage rapide sont conseillées.

Packraft en Patagonie

Si se protéger de la pluie est déjà un impératif de ce voyage, le soleil lui n’en est pas moins dangereux. Si vous avez déjà entendu parler d’un “trou” dans la couche d'ozone, c'est bien dans l'antarctique et au sud du Chili et de l'Argentine qu’il se trouve. C’est trompeur car les températures montent rarement cependant, et malgré cela, les rayons du soleil étant plus agressifs avec la peau, s’exposer peut entraîner une insolation surtout si vous n'êtes pas habitué à ces conditions et/ ou si vous n'êtes pas protégé. Alors de la crème solaire et une casquette sont des indispensables à mettre dans votre sac de voyage.
Tout voyage par milieu aérien arrive dans la capitale du Chili, Santiago. A partir de là, vous avez deux options pour vous dirigez vers la Patagonie : le bus ou l’avion. En avion, vous pouvez choisir entre trois grandes villes, Puerto Montt (patagonie nord), coyhaique (patagonie centre) ou Punta Arenas (Patagonie sud). En bus vous pouvez aller juste à Puerto Montt (12 heures de voyage), après ça se complique et le parcours se divise entre transport terrestre et aquatique (bateau ou bacs pour traverser).

Finalement, pour bien profiter de cet endroit, laissez-vous porter par le vent, laissez la pluie vous mouiller, laissez la rivière vous amener là où elle veut et prenez bien en compte ce que disent les locaux, “en patagonia el que va rápido, pierde su tiempo” (en Patagonie celui qui va vite, perd son temps).

bilan final

La pratique des sports d’eau (canoë, kayak, rafting, paddle) se doit donc d’être envisagée comme l’envisageaient déjà les communautés autochtones de la Patagonie : en harmonie avec la nature, sans la contraindre, sans l’impacter, en la considérant comme un être vivant à part entière. Le respect de la nature commence lorsque l’Homme comprend et prend conscience de l’impact de ses gestes, de ses pratiques de son passage afin de pouvoir les limiter au maximum.
La planification et l’information jouent un rôle important dans cet objectif. Mieux l’on planifie notre voyage sportif, plus notre impact sera réduit : prendre le matériel juste et nécessaire, éviter de multiplier la logistique, s’informer en amont sur la pratique sportive, sur le territoire de destination (faune, flore, climat, …) et ses cultures ancestrales et actuelles.
Le packraft nous offre une belle opportunité de partager des moments d'apaisement, de contemplation de cette nature sauvage en toute splendeur, de façon simple, légère et pratique. Hâte de refaire le test dans des conditions plus extrêmes et de mener ce nouveau compagnon d’aventure à sa performance maximale en Patagonie ou qui sait, dans un autre endroit du monde.

Packraft en Patagonie