Sebastien_loire_725

La loire 725 en sup gonflable itiwit race 14'27"

Ou comment réussir cette course sur la Loire en 5 jours avec un co-équipier aussi motivé que soi

De Roanne à Paimboeuf, du centre de la France à l’océan, l’expérience inoubliable d’un périple sur le plus long fleuve sauvage en France. C’est une aventure sans équivalent en Europe, un périple de 725km que nous avons vécu en relais avec mon coéquipier Hervé sur un paddle Itiwit Race 14x27. Une aventure XXL à vivre et surtout de montrer que rien n’est impossible en gonflable.

Choix du materiel

Notre choix s’est porté sur la Race en 14×27. Je rame déjà avec le modèle 14×25 et j’en suis très content. Mais pour cette course, je voulais quelque chose de plus stable et qui soit polyvalent. Nous ne faisons pas les mêmes gabarits avec Hervé, moi plus petit, lui plus grand, je me dis que cette planche nous ira très bien. Cette planche va vite, elle est solide, rigide et facile à prendre en main. Elle est très tolérante en rivière, le nose et le tail semi-rigide lui confèrent un très bon hydrodynamisme. En plus, il y a une sangle qui nous permettra d’accrocher nos affaires et les poignées qui nous permettront de faire les portages plus facilement. Cerise sur le gâteau, il y a un socle pour mettre la GoPro, ils ont pensé à tout. Pourquoi nous avons choisi une planche gonflable ?  Parce que nous aurons moins de stress au niveau casse et puis en rivière, c’est le couteau suisse du paddle. Nous pouvons passer partout sans crainte, nous pouvons monter une dérive souple s’il n’y a pas de fond. Cette planche a une bonne performance de glisse et en plus elle ne pèse pas.

La logistique

Tarn Water Race 2021 en ITIWIT x100

Pour la pagaie, nous avons décidé de faire notre périple avec la pagaie Itiwit 900 carbone en 3 parties, elle est légère, fonctionnelle et pratique, surtout pour moi car je rejoignais le départ en train.

Au niveau sécurité nous avons besoin d’un gilet d’aide à la flottabilité, nous avons pris le modèle Itiwit pour canoë kayak car il est très pratique. Nous pouvons glisser dans les différents poches les gels, les barres de fruits, matériels de sécurité (sifflet, couverture de survie, …) et surtout nous pouvons y loger un camelbag de 2L.

J’ai transporté l’intégralité de ma panoplie de SUP avec la valise à roulette Itiwit 140L en toute facilité.

Pour nos nuits, nous avons comme véhicule un Dacia Jogger que nous avons aménagé avec une structure pour pouvoir dormir et stocker le matériel, les vivres en dessous.
Au niveau des repas, nous avons acheté des repas lyophilisés, des gels, barres protéinées, barres salées, fruits secs, boissons isotonique, … pour tenir toute la semaine.

Sebastien_loire_725

La course

Le départ est à Roanne, nous sommes une centaine de fous furieux (kayaks, paddles, …) à nous lancer dans ce défi. L’organisateur nous donne les instructions, nous devons ramer entre 6h et 22h, cela nous promet de sacrées journées de rames. Nous devons faire attention car nous allons traverser des zones protégées donc il faudra bien s’organiser pour les zones de relais ou de bivouac.
 
Jour 1 : Km 0 Nous nous retrouvons tous sur la ligne de départ à 6h, nous partons vers l’inconnu et seulement comme objectif d’avancer le plus loin possible. La journée est très chaude avec des températures à + de 39°. Tout le monde a chaud, le corps est mis à dure épreuve, il faut s’hydrater, se rafraîchir, … tout est chaud. Nous parcourons sur cette journée 130km, il en reste encore 600. Nous étions partis sur des relais tous les 4H, mais nous allons écourter nos temps de rame pour les prochains jours. La planche Itiwit marche bien et nous sommes dans le trio de tête. Mais la route est encore longue pour voir l’océan.

Sebastien_loire_725

Jour 2 : km 130 Cette nuit, il y a eu un petit orage accompagné de pluie au départ. Nous repartons motivés et avec comme objectif de faire encore 130km. Nous côtoyons et nous discutons avec d’autres kayakistes et paddles. Mais la Loire est piégeuse, il faut bien la lire pour éviter les sablières, les voies sans eau et surtout les pierres. Mais, nous avons l’avantage d’être en gonflable. Aujourd’hui, il y a eu de la casse pour ceux qui étaient en rigides et nous a permis de prendre la tête du classement : l’avantage du gonflable.
Jour 3 : km 266 Cette nuit, encore un gros orage, nous n’avons pas bien dormi. Ce matin, nous sommes repartis à 6h, les muscles suivent. Notre stratégie de faire des relais + court fonctionne. Il ne faut pas ralentir car les autres reviennent vite derrière mais on ne se dégonfle pas avec notre gonflable. On donne tout et nous ajoutons + de 140 km au compteur. C’est grâce à un dernier relais d’Hervé qui nous permet de conserver notre petite avance. Bravo à toi, on fait une bonne équipe.

Jour 4 : km 407 Il est 6h, c’est moi qui commence. Je fais une petite chute dans un rapide sans gravité en voulant éviter un rocher. Puis mon binôme m’appelle pour me dire que la voiture est ensablée. Nous avons la poisse ce matin   Merci aux personnes qui l’ont aidé à sortir le véhicule. Bon j’espère qu’il n’y aura pas d’autres incidents aujourd’hui. On va continuer à ramer. L’après-midi, nous essuyons une grosse pluie, les affaires sont trempées. Nous continuons sur notre rythme pour maintenir notre avance sur les 2èmes. La course est palpitante.

Sebastien_loire_725

Jour 5 : km 550 Le soleil est de retour aujourd’hui. C’est encore une grosse journée avec comme objectif Nantes. Nous partons 1er mais l’écart se resserre au fil de la journée. Nous avons du upwind toute l’après-midi et nous commençons à rencontrer des bateaux qui naviguent. Sur le dernier relais, ils nous ont rattrapés. Et comme il y a une bonne ambiance entre nous, nous décidons de partager notre repas et de bivouaquer ensemble. Ils ont même eu le temps de faire un petit soin en sortant du fleuve : bain boue   C’est ça aussi la Loire  Donc demain sera l’ultime journée
Jour 6 : km 691 Dernier jour, dernier réveil à 5h15, dernière ligne droite, ils nous restent 39km pour rejoindre le phare de Paimboeuf. La marée est dans notre sens mais il faut se dépêcher avant qu’il y ait la bascule. Hervé fait une très bonne première partie, le 1er n’est pas loin et je prends le dernier relais de la matinée. Je donne tout ce que je peux, ça avance, la planche glisse bien et elle est super stable. Le dernier km est difficile car la marée change et le vent d’Ouest se lève. Il veut me ramener vers Nantes. Non non non. Enfin, je passe la ligne d’arrivée et nous terminons cette incroyable aventure de 725km avec juste 1km d’écart avec le 1er. Merci Hervé, c’était un sacré travail d’équipe et je suis fier de toi et de notre résultat. Rien n’est impossible en gonflable  Bravo à tous les participants, vous êtes tous des champions  et merci à tous ceux qui nous ont encouragé et suivi de près et de loin.

Tarn Water Race 2021 en ITIWIT x100

BILAN

Nous terminons notre périple en 6 jours soit 83h et 21min de rame. Notre objectif est doublement rempli car nous voulions terminer la course et cerise sur le gâteau, nous terminons sur le podium.  Nous sommes 2èmes à seulement 20 min du 1er et 9ème au classement général. Rien n’est impossible avec cette planche gonflable, nous avons pris du plaisir à naviguer, elle nous a permis de passer tous les obstacles avec sérénité et sans casse. Toute la semaine, nous avons pu profiter de la beauté d’un fleuve sauvage et culturel avec des paysages époustouflants, des oiseaux, des poissons, des châteaux, des ponts et aussi de sentir la chaleur humaine avec les encouragements des gens à notre passage.
C'est une aventure humaine aussi, nous soutenons l'hôpital des enfants malades Necker à Paris car j’ai été opéré là-bas enfant pour une malformation sur ma colonne vertébrale.  Cette association est dédiée au bien-être des enfants malades et si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire par ce lien : Don pour l'hôpital Necker

Sebastien_loire_725
Jérôme

Jerôme

Je m'occupe des expériences utilisateurs chez Itiwit et je suis passionné par les sports d'eau !
Ce que j'aime particulièrement dans mes missions ? Echanger avec nos utilisateurs et raconter leurs plus belles histoires !