KAYAK: CES MOUVEMENTS D'EAU À CONNAITRE

Amateur de kayak, vous l’avez perçu : la mer n’est pas un long fleuve tranquille. Vents et courants vous soumettent parfois à rude épreuve au sein de votre embarcation. D’où l’importance de connaître sur le bout de la pagaie, les différents pièges que constituent les mouvements d’eau. Décryptage en mer et en rivières, avec Itiwit. 
mouvements-d'eau
se-tenir-au-courant-des-mouvements-d'eau

#1 Se tenir au courant des mouvements d’eau et les repérer à bord de son kayak

En kayak, il est une donnée capitale à garder en tête : si le courant en rivière vous porte toujours dans le même sens, les courants en mer évoluent selon les marées. Et chacun d’eux a un effet sur votre pratique :
– le courant de travers peut vous faire dévier de votre trajectoire ;
– le courant de face vous ralentit et risque de vous épuiser. 

Et lorsque courant et vent poussent dans 2 directions opposées, redoublez de vigilance !

Sur l'eau, plusieurs indices vous aident à jauger les forces en action. Pour constater la direction et la force du courant, observez la réaction des bouées et des flotteurs de casier de pêche. 

Pour voir où en est le vent, jetez un œil sur les drapeaux.
 

spot-difficile-en-kayak

#2 Préparer une sortie kayak sur un spot difficile

Votre première sortie sur un spot qui présente une difficulté en kayak mérite une bonne préparation, voire une véritable enquête sous-marine. 

Il est ainsi conseillé d’étudier les cartes et de discuter avec les locaux. D’ailleurs, si le spot ciblé s’avère très sportif, faites-vous accompagner par un kayakiste du cru, au moins la première fois. 

Les mouvements d’eau se révèlent aussi de précieux alliés ! Lorsque vous avez atteint un certain niveau de pratique, vous apprenez à mettre à profit les courants et les contre-courants pour vous diriger. 

Par exemple, vous remontez le courant grâce au contre-courant généré par un obstacle, tel qu’une digue ou une falaise. Ou vous profitez d’une reprise de courant pour faire pivoter votre kayak !
 

distinguer-les-mouvements-d'eau

#3 Distinguer les mouvements d’eau en kayak de mer et de rivière

Voici un petit récap’ des principaux mouvements d’eau. 

La dérive
Lorsque vous pagayez le long des côtes, vous pouvez être déporté par l’action conjointe du vent et du courant : vous dérivez. Pour garder le cap, inscrivez-vous dans une courbe opposée. Certains kayaks sont équipés d’une dérive fixe ou réglable qui facilite le positionnement de l’embarcation en contrant les effets du vent et du courant.

Les déferlantes
Ces vagues se caractérisent par des crêtes qui retombent vers l’amont ou en direction de la plage. Ne vous mettez pas de côté par rapport à elles ni ne vous penchez vers elles, au risque de dessaler !

La cravate
Sous la pression du courant, votre kayak s’immobilise contre un obstacle. Il y a « double cravate » quand votre embarcation est bloquée par ses 2 pointes. Pour l’éviter, anticipez l’obstacle. Trop tard ? Penchez-vous vers lui pour ne pas dessaler. 

Le drossage
C’est un virage prononcé de la rivière. Le courant porte votre kayak vers l’extérieur du rivage et vers un obstacle (falaise, branches, etc.). Anticipez en passant à l’intérieur du virage. Le terme « drossage creux » est utilisé lorsque l’érosion a creusé une cavité dans la berge rocheuse à l’extrémité du virage.

Le siphon
L’eau disparaît sous les rochers ou une île : tout ce qui est entraîné par cette eau risque de rester bloqué. Ouvrez l’œil et là encore, anticipez !
 

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à écrire un commentaire

Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE