NICOLAS : J'AI FAIT LA DORDOGNE INTÉGRALE EN KAYAK GONFLABLE...

Le canoë-kayak, Nicolas le pratique depuis ses 10 ans, pourtant quand ITIWIT lui lance le défi de réaliser la Dordogne Intégrale, il sait que c’est un véritable challenge qui l’attend ! Un retour à la compétition pour lui, la première sortie officielle pour le tout nouveau kayak gonflable de randonnée Itiwit X500, son embarcation pour les 130 km les plus fous de son parcours de kayakiste.
kayak-gonflable-dordogne-integrale

Été 2017, alors que je participais aux journées ambassadeurs ITIWIT à Hendaye, nous décidons de nous lancer le défi de réaliser la Dordogne Intégrale… Super idée, j’adore ! Mais au fait je ne connais pas moi, c’est quoi la Dordogne intégrale ? Et bien c’est une course extrême longue distance canoë-kayak et stand-up paddle de 130 km. Wahouuuuuuu ! Une grande première pour moi ! 

kayak-gonflable-dordogne-integrale

Je retrouve les équipe ITIWIT la veille du départ, au camping d'Argentat, l’aventure peut commencer.

6:00 du matin, il fait encore nuit. Déjà une multitude de bateaux patiente sur l’eau ; une file d’attente s’est formée pour embarquer.

Mon voisin engage la conversation. Il est intrigué par mon bateau, le tout nouveau kayak de randonnée X500 Itiwit entièrement gonflable. Il ose même la blague : « si on sprint à l’arrivée, je te perce le bateau pour pouvoir gagner ». Qu’il ne s'inquiète pas, le souffle du bateau m’aidera à le griller dans les derniers mètres ! Je lui réponds, ça le fait rire, c’est déconnecté et léger, tant mieux. Le ton est lancé !

J’embarque et retrouve la ligne de départ. Je suis en 4ème ou 5ème ligne, je sais que ce genre de départs en masse peut être très délicat.

Le départ est enfin donné ! Au bout de quelques mètres déjà, un premier incident de course. Un mec est tombé à l’eau dans la bagarre du départ. Plusieurs autres malheureux se baigneront aussi durant les 30 premiers km plutôt techniques, caractérisés par une succession de rapides.

kayak-gonflable-dordogne-integrale

Je passe les 30 premières bornes sans encombre, je suis satisfait de ma navigation. Je prends soin de bien boire et de m’alimenter dès les premiers kilomètres, puis tout au long de la course pour éviter les coups de fringale.

Entre le 30 et 70 ème km, je prends énormément de plaisir. Mon bateau glisse bien sur l’eau. Je sais aussi économiser mes forces en prenant la vague de mes concurrents (phénomène d’aspiration). Je remonte beaucoup de bateaux et double même des membres de la team ITIWIT ; j’échange à chaque fois quelques mots d’encouragement avec eux. 

Au 70 ème kilomètre, la course se complique avec le vent de face (mon pire adversaire) et la pluie.

Je suis dans le dur. Je me retrouve seul, en chasse patate avec devant moi un groupe que je ne parviens pas à rattraper, et un derrière, trop loin pour les attendre. Je raccourcis la longueur de ma pagaie, pour gagner en cadence et ainsi mieux passer les bourrasques (c'est un des avantages de cette nouvelle pagaie fibre/carbone : elle est démontable, réglable en longueur et on peut même régler l'angle des pales selon ses habitudes. Trop pratique !)

kayak-gonflable-dordogne-integrale

Mon corps réagit à l’effort. Comme je crains les crampes, j’étire régulièrement mes jambes dans le bateau en les allongeant sous les cales pieds. Les ampoules que j’ai aux mains menacent maintenant d’éclater et de laisser ma chair à vif. J’ai aussi plusieurs brûlures sur le corps dues au frottement de ma jupe et mon gilet. Heureusement, les paysages sont superbes et je me raccroche à la contemplation de cette nature pour prendre toute l’énergie positive nécessaire à passer cette difficulté.

Bizarrement, je retrouve de la fraîcheur au kilomètre 100. Je sais maintenant que je terminerai la course et ça me donne un second souffle pour aller chercher un groupe de 3 bateaux. Je remonte encore quelques bateaux, toujours en profitant de leurs vagues pour m’ économiser un peu dans leur sillage et pour pouvoir mieux repartir à l’attaque.

Enfin, j’arrive dans les derniers kilomètres. L’émotion prend le dessus, je vais y arriver ! Je suis confus, je pense à mes grands parents qui habitaient dans le coin, à ma famille, à mes amis. J’ai un sentiment de fierté qui m’emplit, jusqu’à me pousser à relancer mon bateau pour passer la ligne d’arrivée. Trop heureux de l’avoir fait !!! Une très belle course avec le kayak ITIWIT !

entretenir-son-kayak-gonflable

12h22 : TEMPS DE PARCOURS
130 : KM PARCOURUS
3 : NOMBRE DE DÉPARTEMENTS TRAVERSÉS
520 : PARTICIPANTS
1 : KAYAK GONFLABLE RANDONNÉE X500 ITIWIT

DÉCOUVREZ D'AUTRES AVENTURES EXTRÊMES

randonnee-rhone-kayak-gonflable-itiwit3
340 KILOMÈTRES SUR LE RHÔNE EN KAYAK GONFLABLE

Lika & moi (Maxime) nous aimons la nature. Un jour nous nous retrouvons prés de la Drome pour une petite descente. Des souvenirs d’un aventurier ayant fait Paris-Moscou à la rame, les expéditions d’un de mes cousins en mer me reviennent.  Pour cette première, ça sera le Rhône et ses barrages intimidants. 

le-kayak-itiwit-x500-a-la-dordogne-integrale
LA DORDOGNE INTÉGRALE EN KAYAK GONFLABLE

Le canoë-kayak, Nicolas le pratique depuis ses 10 ans, pourtant quand ITIWIT lui lance le défi de réaliser la Dordogne Intégrale, il sait que c’est un véritable challenge qui l’attend, les 130 km les plus fous de son parcours de kayakiste.

traversee-de-la-france-en-paddle
TRAVERSÉE DE LA FRANCE SUR UN PADDLE GONFLABLE

Claude, 55 ans, pratiquant de Stand-up paddle depuis plusieurs années dans le Nord a eu un rêve fou :  être le premier à traverser la France du nord au sud sur un stand-up paddle, naviguer sur le réseau fluvial français sur plus de 1000 kilomètres...

EQUIPE-ITIWIT-DORDOGNE-INTEGRALE-2018-130-kms
LA DORDOGNE INTÉGRALE 2018 AVEC L'ÉQUIPE ITIWIT

130 kilomètres à la rame dans les décors magiques de la Dordogne, à travers 4 départements, la Dordogne Intégrale est la plus longue course à la rame du monde ! L'équipe Itiwit y était encore cette année pour tester des prototypes de stand up paddle de course et mettre à l'épreuve le tout nouveau kayak gonflable de randonnée X500.

HAUT DE PAGE