LES ROBINSONS DE LA PETITE AMAZONE

Sophie, son mari, et leurs 6 enfants (Indi 13 ans, Nahuell 11 ans, Isaie 9 ans, Yaell 7ans, Abigaell 5 ans et Sahell 2 ans) forment une famille nombreuse qui a la bougeotte. Quand elle n'est pas sur son voilier à voguer sur les océans, elle décide de descendre la Leyre de Commensacq au bassin d'Arcachon sur 90 kilomètres en kayak avec tout le matériel pour camper au fil de l'eau. Et pourquoi pas sur des kayaks gonflables Itiwit 3 places si faciles à transporter ? Voici leur aventure sur cette rivière que les locaux surnomment à juste titre « la petite Amazone »...
descente-de-la-leyre-en-kayaks-gonflables-itiwit3

 

decathlon-watersports-center-hendaye

Tout commence à Hendaye...

"Tout commence à Hendaye au Decathlon Watersports Center, où nous sommes accueillis par Jérôme qui travaille pour la marque de kayaks & stand up paddles Itiwit

Il nous fait visiter le Centre de Conception & Prototypage de toutes les marques des sports nautiques de Decathlon.

C'est vraiment très instructif de savoir comment sont inventés les produits de cette grande marque de sport française.

A la fin de la visite, nous récupérons 3 gros sacs à dos où sont rangés les 3 canoë-kayaks gonflables Itiwit3 ainsi que 6 pagaies doubles, 3 gonfleurs, 6 gilets et 2 sacs étanches qui vont nous permettre de descendre la Leyre sur 90 kilomètres.

Nous devrons revenir pour dire les points positifs et négatifs de ces kayaks afin qu'ils puissent encore les améliorer. C'est très intéressant pour nous de pouvoir participer au test, il nous faudra savoir faire des remarques constructives.

90-kilometres-en-kayak-gonflable

Mercredi 1er Août 2018 : Base de Mexico loisirs Commensacq (4,5km / 2h)

C'est le point de départ de cette aventure familiale. Dorothée et Benjamin, l'équipe de tournage pour M6 est là aussi afin de nous suivre dans ce périple nautique. Le reportage qu'ils vont faire sur nous passera l'été prochain dans l'émission « Zone interdite ».

Il est temps de préparer le matériel. Le gonflage du 1er kayak nous paraît intuitif. On gonfle le fond, un peu les côtés, on équilibre et hop, il ne reste plus qu'à mettre les sièges.

Pour la sécurité, nos 2 plus jeunes demoiselles ont leur gilet de sauvetage 100Newton, ce qui est obligatoire car elles ne savent pas nager. Les autres, adultes compris porteront en permanence un gilet de flottabilité 50N.

En moins d'une heure, vite fait bien fait, nous pouvons charger les 3 kayaks gonflables de nourriture pour 4 jours, avec le réchaud, les sacs de couchage, la tente, les habits de rechange et toute la famille.

Nous sommes enfin prêt pour nos 4,5km premiers kilomètres sur la Leyre. 2 heures dans les branches et les hauts fonds pour la première journée, c'est déjà pas mal ! Mais j'avoue que nous profitons surtout du paysage naturel que nous offre ce parc naturel des Landes de Gascogne. La Leyre zigzague dans tous les sens, il faut faire attention aux branches coupées pour entretenir le cours d'eau, mais qui, parfois, coincent nos embarcations.

90-kilometres-en-kayak-gonflable

Jeudi 2 août 2018 : Aire naturelle de Pouloye - Pissos (20km / 7h30)

Nous quittons Pouloye avec une rivière large de 5-6m, ombragée à merveille ! N'oublions pas que Météo France nous prévoit une semaine de canicule. Nous serons très bien sous ces branchages qui nous imposent parfois de baisser la tête pour passer. Les plus jeunes s'amusent à compter ces petites voûtes végétales et nous prenons plaisir à slalomer pour y passer dessous.

Le seul repère qui nous lie à la civilisation quand nous sommes sur la Leyre, ce sont les ponts. Il nous en reste 2 à passer cet après midi pour joindre la halte nautique municipale de Testarrouman à Pissos. Sous les ponts, nous avons régulièrement de « petits » rapides qui donnent un peu de sensations à nos jeunes kayakistes.

Les équipages sont changés pour l'après midi. Nous équilibrons mieux les bateaux : un grand et un moyen dans chaque kayak. Le plus fort à l'arrière pour propulser et diriger et le moyen à l'avant pour aider à la propulsion.

Il nous reste moins d'une demi heure à pagayer après le pont de Bern. Les enfants accélèrent, sautent sur la plage qui se trouve devant le camping. L'heure est à se rafraîchir maintenant, nous penserons à mettre la tente un peu plus tard. Tout le monde se baigne dans cette eau couleur un peu rouille donnée par la « garluche » un minerai riche en fer. La Leyre fait partie de ces rivières pures car elle prend sa source 10 km au dessus de Commensacq.

Petite soirée à la pizzeria de Pissos, toute la famille est invitée par nos journalistes. Merci beaucoup !

90-kilometres-en-kayak-gonflable-itiwit3

Vendredi 3 août 2018 : Pissos - la halte de la Vallée du Leyre de Moustey (9km / 3h)

Partout en France il y a alerte canicule et pourtant nous allons passer 3 heures à l'ombre d'une canopée de haute verdure, cernés par la végétation sauvage du parc Naturel des Landes de Gascogne...

La température est 5 degrés plus basse qu'en dehors du lit de la rivière et franchement, ce décor de méandres aux odeurs de bois flotté nous rappelle la Jungle. Une véritable Aventure s'offre à nous une fois encore. Seuls aux monde, nos kayaks gonflés à bloc autant que nous le sommes glissent doucement dans l'eau douce. Nous quittons le monde civilisé de Pissos, et le sympathique Lionel, gérant de la halte nautique de Testarrouman. 

Comparativement à hier, la rivière s’élargit un peu et nos manœuvres d'évitement de dizaines, que dis-je, de centaines de branches ou d'arbres émergeant du cours d'eau n'en sont que plus faciles.

Il faut dire que nous prenons désormais totalement le contrôle de nos embarcations. Et compte tenu du courant d'environ 4 km/h, nous parvenons sans trop de difficulté à contourner les obstacles et éviter le blocage définitif autour d'une traître branche... le fameux "cravatage" tant redouté des adeptes du canoë-kayak n'est pas dans nos projets … et c'est tant mieux ! Nous trouverons notre adrénaline ailleurs !!

Chemin faisant, Dorothée et Benjamin de M6 nous attendent ou nous les attendons. Les prises de vus s'enchaînent dans un décor bucolique à souhait. Nous sommes les aventuriers, ils sont nos témoins... mais quel courage ils ont, ces techniciens du témoignage...rendre la prise belle, et vraie, lui intégrer toute la pureté du lieu et le charme de nous 8 réunis pour cette descente !!! Et tout ça avec 3 canoë-kayaks gonflables aussi chargés que des baudets. Ça va être long d'attendre un an pour voir ça sur M6.

Pour le moment, il s'agit d'arriver aux environs du village de Moustey. Pour la nuit, nous n'avons pas d'autre choix que d'accepter de planter la tente sur le terrain de camping privé des Vallées de la Leyre.

90-kilometres-en-kayak-gonflable

Samedi 4 août : Moustey- aire naturelle de Belin Beliet (20km / 5 heures)

Départ 9h de la ferme. Il nous faut une petite demi-heure pour remettre les affaires sur les kayaks, enfiler les gilets et se mettre à l'eau.

9h30, nous sentons la différence de température. Sur la Leyre, nous avons environ 5°C de différence avec les températures données. La température de l'eau doit être d'environ 16°C en ce moment. On nous a dit que nous avons de la chance car elle est généralement plus fraîche.

La grande Leyre et la petite Leyre se rejoignent juste après notre départ. La rivière change de nom, nous naviguons à présent sur l'Eyre qui est plus large et plus droite. La navigation devient plus facile mais nous n'osons toujours pas remettre les dérives. Nous accrochons encore les troncs.

Après 3h de rame, nous nous arrêtons sur une toute petite plage qui n'a peut être jamais été foulée par l'Homme. Baignade, tacos, compote, on s'amuse, on rit puis il faut repartir avec comme seule force motrice celle de nos bras. Des cloques apparaissent sur les mains de certains rameurs.

1 heure plus tard, nous sommes arrivés à Belin Beliet. La vie est belle !

Nicolas de Lou Canoë nous aide à remonter les embarcations. Il nous propose même de remonter les affaires jusqu'au camping.

Je trouve les animateurs nature, moniteurs et prestataires le long de la Leyre généralement très agréables. Nous avons cette sensation qu'avant leur travail, il y a cette passion pour cette rivière. Ils ne donnent pas l'impression qu'elle leur appartient mais au contraire qu'elle accepte de les recevoir.

90-kilometres-en-kayak-gonflable-itiwit3

Dimanche 5 août 2018 : Belin - Beliet-Salles (13km / 4h)

Nous partons de Belin-Beliet, pour faire 4 heures de rame jusqu'à Salles. En route nous ramassons plus de déchets que d'habitude, peut-être à cause de la civilisation un peu plus présente dans cette région.

A la moitié du chemin, nous faisons une pause à l'église du Vieux Lugo qui date du XIe siècle.

Nous reprenons la route pour aller manger dans un endroit un peu plus calme qu'ici. Nous sommes sur la partie où il y a le plus de loueurs de canoë.

Une petite journée avec un peu moins de spectacle qu'au début de notre périple.

Arrivés à Salles, une plage nous permet de nous baigner jusqu'à 21 heures, un champ avec un cheval noir et une chèvre dont on ne peut pas se lasser.

90-kilometres-en-kayak-gonflable-itiwit3

Lundi 6 août 2018 : Salles - Port de Biganos (20km / 5 heures)

Nous nous levons tôt ce matin car nous avons 20 km à faire. Mais malgré notre réveil à 6h30, nous ne partons qu'à 8h. Il faut dire que l'inertie de groupe se fait grandement ressentir avec la fatigue. Il faut profiter de naviguer le matin pour essayer de voir les animaux dans la fraîcheur matinale.

Les 10 premiers kilomètre jusqu'à Mios sont comme les 70 km que nous venons d'effectuer, magnifiques et sauvages.

Après le goûter de 10h30 sur la plage de Mios, nous observons que les bords de la rivière sont plus peuplés et que les déchets s'accumulent sur les rives des derniers kilomètres de L'Eyre.

A 5km après Mios, il y a le fameux « bac à sable », une partie de la rivière où les fonds sont moindres, entre 5 et 10cm, pour manger directement sur le canoë-kayak bloqué avec un système de pagaies plantées dans le sable.

Notre voyage aurait pu se finir au Teich vu que la rivière se sépare en deux bras. Mais comme nous voulions faire le tour de l'île de Malprat, nous avons préféré suivre les conseils et arriver à Biganos. Malheureusement, nous avons annulé le tour de l'île car Éole soufflait trop fort et comme nous avons des petits bras dans l'équipe, nous ne voulons pas infliger une journée trop sportive aux plus jeunes.

Après le dégonflage de nos embarcations, nous fêtons notre arrivée avec un bon cassoulet en boîte, contents de nos 90 km sur la Leyre !

CONCLUSION

90-kilometres-en-kayak-gonflable

Notre convoi rentre de nuit, enclin à retrouver La Rochelle. Nous venons de passer 12 jours de vacances tellement variés dans le sud ouest caniculaire.
Depuis la rencontre avec Jérôme chez Itiwit à Hendaye, tout s'est enchaîné comme un film bien monté.

Je me rends compte de la chance que nous avons. L'harmonie en famille, cette symbiose émergeant de nos 8 énergies nous permet d'inventer puis de réaliser en vrai grandeur, des projets si enrichissants pour tous !

Isaïe nous avait suggéré il y a à peine 2 mois un voyage en kayak. Et le fait de lui laisser toute la latitude nécessaire à sa réalisation, chercher la bonne rivière dans les livres de la médiathèque de La Rochelle, proposer à sa sœur de contacter Décathlon pour pouvoir réaliser un test de kayaks tout en bénéficiant du prêt de matériel donna vie à ce rêve d'enfant. En peu de temps, en peu de finances (300 euros nourriture et camping compris)

Il ne reste plus qu'à faire un bon debriefing sur le matériel qui a bien tenu le choc pendant toute l'aventure comme Jérôme nous l'avait demandé. Cela permettra à Itiwit d'améliorer les kayaks gonflables, les pagaies, les gilets et les sacs étanches…..Ces canoë-kayaks gonflables, c'est quand même super pratique pour voyager !

DÉCOUVREZ D'AUTRES AVENTURES EXTRÊMES

randonnee-rhone-kayak-gonflable-itiwit3
340 KILOMÈTRES SUR LE RHÔNE EN KAYAK GONFLABLE

Lika & moi (Maxime) nous aimons la nature. Un jour nous nous retrouvons prés de la Drome pour une petite descente. Des souvenirs d’un aventurier ayant fait Paris-Moscou à la rame, les expéditions d’un de mes cousins en mer me reviennent.  Pour cette première, ça sera le Rhône et ses barrages intimidants. 

le-kayak-itiwit-x500-a-la-dordogne-integrale
LA DORDOGNE INTÉGRALE EN KAYAK GONFLABLE

Le canoë-kayak, Nicolas le pratique depuis ses 10 ans, pourtant quand ITIWIT lui lance le défi de réaliser la Dordogne Intégrale, il sait que c’est un véritable challenge qui l’attend, les 130 km les plus fous de son parcours de kayakiste.

traversee-de-la-france-en-paddle
TRAVERSÉE DE LA FRANCE SUR UN PADDLE GONFLABLE

Claude, 55 ans, pratiquant de Stand-up paddle depuis plusieurs années dans le Nord a eu un rêve fou :  être le premier à traverser la France du nord au sud sur un stand-up paddle, naviguer sur le réseau fluvial français sur plus de 1000 kilomètres...

EQUIPE-ITIWIT-DORDOGNE-INTEGRALE-2018-130-kms
LA DORDOGNE INTÉGRALE 2018 AVEC L'ÉQUIPE ITIWIT

130 kilomètres à la rame dans les décors magiques de la Dordogne, à travers 4 départements, la Dordogne Intégrale est la plus longue course à la rame du monde ! L'équipe Itiwit y était encore cette année pour tester des prototypes de stand up paddle de course et mettre à l'épreuve le tout nouveau kayak gonflable de randonnée X500.

HAUT DE PAGE